Marine, gérante d’une agence de voyage

Clément, 30 septembre 2020 -

Marine, coworkeuse depuis janvier 2019

Parle nous de ton activité professionnelle en quelques mots

Je suis gérante d’un agence de voyage, basée en Afrique de l’Est. Je suis la seule représentante en Europe : on organise des safaris et des séjours chez l’habitant en villages ruraux.
Je m’occupe de la gestion commerciale des clients, de la partie marketing, et je gère également les équipes au Kenya et en Tanzanie.

Comment cela se passe la situation post-covid dans ton activité ?

Dans le tourisme, on est toujours en plein dans la covid. La situation n’est pas évidente, mais la Tanzanie a été l’un des premiers pays à ré-ouvrir ses frontières !
Du coup on recommence à organiser des voyages depuis juillet, c’est super pour l’économie du pays et pour les gens là bas. Bien entendu il y a moins de demande que d’habitude, mais parmi tous les intervenants du tourisme on bien épargnés.

Quel a été ton parcours pour arriver jusque là ?

J’ai commencé par une école de commerce, puis j’ai travaillé dans le marketing de la grande distribution pendant 4 ans.
Une remise en question s’en est suivie, c’était un poste intéressant à responsabilités, mais certains points étaient incompatibles avec mes valeurs. J’avais envie de faire autre chose. J’avais le projet de faire quelque chose de plus social, tout en voulant concilier ma passion pour le voyage que j’ai depuis toujours. Finalement une opportunité parfaite s’est présentée : celle de reprendre la direction de cette agence avec laquelle j’avais déjà voyagé !

Pourquoi travailles tu à Yelloworking ?

Au final je n’ai pas de collègue en France, toute l’équipe est en Afrique.
J’ai du mal à travailler de chez moi, je ne supporte pas de ne pas avoir d’interactions dans la journée. Du coup je me suis tournée vers Yelloworking pour les interactions mais j’ai trouvé bien plus : des collègues de travail, des amis, une bonne ambiance, de la re-motivation lors des coups durs, le soutien de la communauté.
C’est mieux que de travailler avec des personnes de la même entreprise, il est plus facile de parler d’autre chose que du boulot, même si ça nous arrive !
Et le cadre de Yelloworking m’a séduite : un jardin de folie, lumineux, on a l’impression de vivre en vacances.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

maison coworking aix en provence